Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le parler québécois

Le parler québécois

On ne le dit que trop mais le langage, la manière de parler est un des éléments les plus importants à prendre en considération quand on décide de vivre dans un nouveau pays. Le pays dans lequel on veut vivre peut avoir la même langue officielle que celle de votre pays d'origine. Mais cela ne veut ABSOLUMENT pas dire que vous allez tout comprendre et ne pas avoir quelques mauvaises surprises….

Prenez moi par exemple, une française (qui parle FRANÇAIS…entre autres ^^ ) et qui part vivre au Canada, plus précisément au Québec. Je rappelle à toutes fins utiles que les Québécois parlent le français. Il y a même une loi. La loi 101 place même le français comme la langue officielle de la province du Québec. Jusque-là on peut se dire que tout vas bien…La seule chose qu'on ne se dit pas c'est que ce n'est pas exactement le même français!!!

Le parler québécois

La preuve: Voilà un extrait d'un roman de Michel Tremblay, auteur québécois:
"Betty Bird, c't' un maudit beau nom. C'est bien catchy. Oui. Ça fait longtemps que j'y pense. Tu devrais venir parler de tout ça chez nous, une de ces bonnes fois…Tant qu'à faire, j'aimerai autant y aller tu-suite…T'es vite en affaires, toé! Chus tannée des boutons de culottes! Quand c'est que tu serais prête à commencer? Pour la première fois Béatrice avait regardé Mercedes droit dans les yeux, jusqu'au fond de l'âme. Vous savez ben que chus prête depuis longtemps. Qu'est ce que vous voulez que j'fasse d'autre. (…) Pourquoi tu ris? J'pense à comment c'que 'avais peur de toé, au commencement. De ta façon d'être défaitiste. À c't'heure, t'as pu peur?"

Sympa non comme petite conversation? Qui a tout compris? Et non non désolée je n'ai pas fait de faute d'orthographe en recopiant le texte ;) Petit conseil lisez cet extrait à voix haute et vous comprendrez beaucoup plus rapidement.

 

Alors oui l'accent ( que personnellement j'aime beaucoup ) y est pour quelque chose. Mais ce sont surtout les expressions qui sont remarquables!

 

Tout le monde comprend: "c'est la cerise sur le sundae" superbe équivalent (beaucoup plus contemporain et sucré) de " c'est le pompom sur la Garonne" ou "la cerise sur le gâteau".  
Mais je suis moins sure que vous compreniez correctement "Qu'est ce que ça mange en hiver?" Petit indice: l'hiver n'a rien à voir là dedans… La signification la plus proche que je peux en donner serait "mais qu'est ce que c'est? C'est bizarre ce truc…"
Personnellement ma préférée est " se faire passer un sapin" surtout à la période de Noël c'est immédiatement beaucoup plus classe que "se faire carotter" ou le magnifique "se faire encul***" langage fleurie du Sud de la France que tu me manques…

 

Cela me fait penser au fait qu'ici à Montréal on ne jure pas! C'est pas qu'ils sont plus polis que nous P***non! C'est que eux ils sacrent. Les injures sont tirées de l'église. Car je suis généreuse je vous en donne une petite liste (par contre vous n'aurez pas la traduction ni la mise en contexte, je suis une lady après tout et surtout je rigole franchement en vous imaginant galérer " à journée longue" avec ces sacres de savoir lequel est le bon et dans quel contexte):
    •    Calisse
    •    Crisse
    •    Tabarnak, tabernouche, tabarouette
    •    Estie

 

Vous voulez faire style que vous êtes super intégré dans la culture et la manière de parler québécoise? C'est EXTREMEMENT simple. Le "tu veux-tu" est votre meilleur ami!!! Au Québec comme en France c'est la manière polie de demander à une personne si elle veut quelque chose. Seulement en France on ne l'utilise que sous la forme du vouvoiement "Voulez vous?" Mais en même temps pourquoi ce contenter du vouvoiement? Et pourquoi ne pas l'adapter au tutoiement en insistant bien sur le TU ? Ainsi donc ils ont créés le "tu veux tu?" et nous voila donc "rendu" à dire "tu veux tu une autre portion de gâteau?" , "tu veux tu venir te baigner avec moi?"et attention on complexe un peu: "tu veux tu m'acheter des biscuits au chocolat en allant à l'épicerie?"
Personnellement j'ai tellement pris l'habitude de l'entendre et de le dire que je trouve ça "normal". OMG je suis entrain de me faire québécoitiser….

 

Il y a cependant d'autres petits mots qui pourront probablement bien vous aider pendant votre séjour dans la province du Québec.
"Pogner" signifie chopper ou attraper. "Je me suis pognée une folle au téléphone", "il a pogné une fille hier soir". Dans aucun de ces deux exemples on parle de quelqu'un qui aurait frappé quelqu'un d'autre. Mais le lien commun est qu'on parle de gens et d'être humain. Dans la 1er phrase c'est que l'on a eu affaire à une personne à tendance hystérique. Dans le second cas et bien c'est plus intime dans la relation homme-femme.
Au Québéc on ne mange pas comme en France dans le sens où le matin on déjeune et pas petit déjeuner, le midi on dîne et non on ne déjeune pas donc c'est en toute évidence que le soir on soupe et qu'on ne dîne pas. Au début c'est assez déstabilisant je dois bien vous le confesser…Mais je pense que cela peut vous être bien utile si vous voulez réserver une table dans un restaurant..

Mais finalement pour le reste je vous laisse venir découvrir par vous même et vous régalez un bon moment .....

Le parler québécois
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

jadassante


Voir le profil de jadassante sur le portail Overblog

Commenter cet article