Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Montréal le bilan

Mes amis en ce jour pluvieux, il est temps pour moi de faire le bilan de mes 10 mois passés à Montréal.

La nostalgie me tient.

Avis aux âmes sensibles, certains passages qui vont suivre pourraient vous émouvoir.

Dire qu’il y a de cela un an, je ne voulais pas venir à Montréal.

Il faut dire que ça faisait déjà 3 ans que ma vie complète tenait dans une valise, et pas une grande. Je ne me posais jamais ! Passant 6mois ici, 8 mois là.

J’avais perdu l’impression d’avoir un « chez-moi ». Pas évident de rentrer 2 mois dans sa ville natale après en moyenne 8 mois d’absence. D’avoir évolué pendant ces 8 mois. D’avoir pris de nouvelles habitudes. D’avoir opté pour un nouveau mode de vie. Et continuer à appeler cet endroit son « chez-soi », sa « maison ». Il m’est arrivé de retour d’Australie de me perdre en voiture dans ma propre ville et cela dans l’espace d’un pâté de maisons. J’en souris maintenant, mais ce ne fut pas ma réaction sur le moment.

J’avais besoin de repère, de stabilité.

Moi aussi, aussi « plate » que ça puisse sonner, je voulais me construire un foyer, avoir un copain, une relation durable.

Alors forcément, faire encore un voyage de presque un an pour moi c’était beaucoup. C’était même trop !

Comprenez qu’en un an, on a le temps de se languir de sa famille et de ses amis. Mais on à la chance de s’en créer de nouveaux. Cependant hop, tout juste le temps d’être confortable qu’il faille déjà faire ses adieux.

Même si mes amis et ma famille savaient qu’émotionnellement parlant, c’était beaucoup me demander, ils m’encourageaient à partir à la conquête de la Nouvelle France.

On me disait que plus tard, je pourrais regretter de ne pas avoir vécu cette expérience. Ils avaient très certainement raison. Aurai-je regretté de ne pas avoir connu la sensation d’un -30 °C avec un gentil petit vent glacial qui vous fouette le visage ? J’ai comme un doute là dessus...

Un jour, Alexis un bon ami m’a simplement dit « pour ton blog, ça serait super. Tu y as pensé ? Tu pourrais faire plein d’articles là bas. »

Montréal le bilan

Il a eu tellement raison de me dire ça !

C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à me dire « après tout, pourquoi pas ? » Et mesdames, messieurs, un « après tout, pourquoi pas » ça peut vous déplacez des foules et vous faire gravir des montagnes. Bon, en l’occurrence ça m’a fait franchir un océan, mais bon pour la figure de style c’était sympa.

Bref....

Me voilà maintenant, un an plus tard, icitte à la bibliothèque de l’UQAM (Université du Québec À Montréal) d’où je vous écris cet article.

Et finalement j’ai tellement aimé, que surprise-surprise, j’ai entamé les démarches administratives pour avoir un autre visa et revenir passer 2 ans à Montréal.

Qui lu crut, poil au **** ?

Montréal le bilan

Pourquoi est-ce que je veux revenir ? Qu’est-ce que j’ai trouvé ici qui me donne le gout, l’envie de prendre sur moi les très longs mois d’hiver et de vivre au Canada ?

Cela tient tout d’abord au fait que j’ai rencontré des gens fantastiques. Des personnes d’une gentillesse hors norme et dotée d’un sens du respect qui force l’admiration. Même si j’ai beaucoup voyagé, et que dans chaque voyage on rencontre des gens formidables, il n’y a qu’ici, à Montréal, au Québec, que j’ai rencontré la gentillesse et la bonté à l’état pur. Qualités qui ne les empêchent pas d’être des personnes reconnus dans leurs domaines. Comme quoi la sympathie, la gentillesse et la bonté ne sont pas perçues partout comme des signes de faiblesse.

Il faut dire aussi, quitte à faire dans le cliché, à Montréal on se sent en sécurité. Cette protection nous permet d’être libres de tout stress et d’être nous même. Comme exemple le plus marquant, je pourrai donner, c’est qu’il n’y a absolument aucun problème à se balader seule dans la rue, la nuit, pendant de longues minutes. Personne ne viendra vous déranger. Vous ne serez pas agressé et vous n’aurez aucun problème. La police met en moyenne 4 minutes pour arriver sur les lieux si on l’appelle, peu importe le problème. Alors oui ça rassure et oui ça fait du bien.

Ici les gens ne vous jugeront pas sur votre tenue vestimentaire, sur votre coupe de cheveux ou sur le fait que vous ayez ou non des tatouages. Je vais être franche : les gens s’en foutent complètement ! Vous pouvez faire vos courses le samedi après midi en pyjama au supermarché, ils n’en ont rien à faire et par conséquent ne vous prêteront même pas attention. C’est que vous ne les empêchaient pas de faire leurs courses ni de faire ce qu’ils veulent, alors pourquoi vous jugerez-ils ?

Ainsi, vous l’aurez compris, la vie à Montréal est tranquille.

Personne ne va vous insulter, car vous n’allez pas suffisamment vite dans votre commande chez Macdo.

On ne vous klaxonnera pas non plus au feu rouge, car vous ne démarrez pas assez vite.

Et surtout, personne ne vous regardera de travers avec comme seul motif l’envie de vous regarder de travers.

Ici les gens sont chill, zen, détendu et relax.

On ne veut déranger et faire de mal à personne. On vit notre vie et tant mieux si les autres aussi sont heureux.

J’avoue que c’est rafraichissant. Ça fait du bien.

Je n’avais pas réalisé à quel point Marseille était une ville stressante où l’on se sent constamment sur la défensive et agressé en permanence. Je ne l’avais pas remarqué, jusqu’à ce que je vienne à Montréal.

Montréal le bilan

La qualité de la vie est donc, vous l’aurez compris, super.

Le travail vous pouvez facilement le finir à 15 h 30 ce qui vous laisse amplement le temps d’avoir une vie en dehors du boulot. Aller au gym, voir ces amis ou tout simplement ne rien faire et largement réalisable.

Les activités en plein air sont ultra nombreuse l’été (se faire un barbecue au parc entre amis, aller voir un film au Drive In http://www.jadearoundtheworld.com/2015/05/le-drive-in.html), mais d’autres activités sont également possibles l’hiver (passer un weekend au chalet http://www.jadearoundtheworld.com/2015/04/winter-is-coming.html, aller à l’Igloofest http://www.jadearoundtheworld.com/2015/03/igloofest.html). Ce n’est pas parque ce n’est l’hiver que l’on ne vit pas !

Si j’ai un conseil à vous donner : sortez de la ville dès que vous le pouvez. Surtout en hiver.

Les paysages sont magnifiques au Canada. Rien de ce que nous connaissons. Alors, profitez-en pour en prendre plein les yeux. De plus la neige est bien plus agréable à l’extérieur de la grande ville.

C’est à l’extérieur de Montréal, à Mont Tremblant pour être exacte et en plein hiver, que j’ai pu profiter d’une des activités que j’aime le plus ici.

Cette activité c’est le spa scandinave. Se faire un bon hammam bien chaud tandis que dehors il fait -30°C. Être dans le jacuzzi en extérieur avec son bonnet sur la tête et voir les flocons de neige qui nous tombe dessus. C’est simplement féérique.

http://www.scandinave.com/fr/tremblant/

Montréal le bilan

La nourriture n’est pas franchement light. On ne maigrit pas ! Mais elle n’en reste pas moins bonne.

Des restaurants il y en a à foison à Montréal. C’est d’ailleurs la 1re ville d’Amérique du Nord qui compte le plus de restaurants par habitant. Il y en a pour tous les prix pour tous les gouts. Et des restaurants excellents comme au pied de cochon vous feront vous rouler par terre tellement c’est bon.

Au pied de cochon est une institution à Montréal.

Tout bon montréalais peut vous le certifier. D’ailleurs il existe 2 groupes :

— ceux qui y sont allés

— ceux qui rêvent d’y aller

Il est vrai que ce restaurant est onéreux. On y va ni pour la quiétude ni pour bénéficier d’un cadre soigné et élégant.

On y va pour manger. Et là, BIM ! On se régale ! Explosion de saveur, feu d’artifice et fête foraine pour les papilles ! Sensations fortes garanties.

Si je vous dis magret de canard à la sauce à l’encre de seiche accompagnée de petits calamars farcis aux shiitakés, vous en pensez quoi ?

Ma seule réponse : WAHOU avec un grand WAHOU !

Un pari des mélanges osé que seuls de vrais passionnés de la cuisine tenteraient. Et c’est exactement ce que les propriétaires du restaurant sont : de vrai passionné. Endroit à aller et à y retourner.

http://aupieddecochon.ca/

Ici j’ai pu découvrir un sport qui m’était complètement inconnu : le hockey. LE sport national et emblématique du Canada.

http://www.jadearoundtheworld.com/2015/05/go-habs-go.html

J’ai pu y voir la ferveur, la passion et l’addiction de ses fans. Presque plus intense que les supporteurs de l’OM, c’est vous dire !

Ici j’ai eu la chance d’aller aux pommes.

Activité traditionnelle canadienne où l’on va piqueniquer avec des amis dans d’immenses vergers et ensuite y cueillir les variétés de pommes que l’on veut. Cela directement sur l’arbre. Plus frais tu ne peux pas.

Montréal le bilan

Moi qui pensais que la vie culturelle serait inexistante, je me suis bien trompée.

Entre l’opéra dirigé par Kent Nagano, les grands ballets de Montréal, Montréal en lumière, les spectacles des humoristes http://www.jadearoundtheworld.com/2015/05/montreal-une-ville-de-comique.html, le festival des lanternes, l’Igloofest et les nombreuses activités proposés sur la place des arts.

On n’a pas le temps de s’ennuyer !

Montréal le bilan

Attention ATTENTION moment émotion dans les lignes qui vont suivre.

Montréal est également l’endroit où j’ai rencontré une personne qui m’est importante et particulière.

C’est ici alors que je venais récupérer un meuble TV achetée par ma colocataire sur Kijiji, que j’ai rencontré la personne qui maintenant partage ma passion pour les voyages, mais surtout qui partage ma vie.... et me subit au quotidien.

Le pauvre pensez à quel point sa vie est devenue un calvaire depuis qu’il a croisé ma route. Compatissez pour lui !

Alors c’est avec le sourire que je regarde dans le passé. L’année dernière quand je ne voulais plus partir Canada, car je voulais avoir l’opportunité d’être dans une vraie relation sérieuse.

Très sincèrement je ne sais pas ce que je ferais si je n’étais pas partie, mais une chose est certaine :

Rien n’arrive jamais par hasard dans la vie !

Je tiens tout particulièrement à remercier certaines personnes :

Pascal pour être là à me serrer dans tes bras tout simplement quelque soit les évènements et les situations.

Nidia pour ta bonne humeur, ta force, ta gentillesse et ta folie !

Sylvain pour m’avoir bien conseillé, écouté et donné de la force, en plus d’avoir également corrigé les nombreuses fautes d’orthographe de mes articles.

Martin pour m’avoir fait découvrir la culture musicale québécoise et de m’avoir réconcilié avec la neige. On gagne à te connaitre ML !

Simon pour ton extrême gentillesse et ta bienveillance. Tu es la bonté personnifiée, ne changes jamais !

Carlos pour être attentif à tout et remarquer les moindres changements. D’apporter une bouffée de bonne humeur à chaque fois, ça fait un bien fou ! Bientôt le Pérou !

Éve pour m’avoir fait les meilleurs muffins du monde, pour m’avoir conseillé et recommandé des dizaines et des dizaines de choses à faire.

Haythem pour m’avoir écouté, fait rire et ému plus d’une fois sans même t’en rendre compte.

Alexis pour avoir dit la phrase qui m’a convaincu de partir vivre cette expérience qui à très probablement changé ma vie.

Papa & Maman pour avoir forcé à prendre cet avion afin que je puisse vivre cette expérience exceptionnelle. Merci d’être là quoiqu’il arrive et de me donner la chance de vivre à travers le monde depuis plusieurs années maintenant.

MERCI à TOUS !!!

I will be back Montréal ! I will be back...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

jadassante


Voir le profil de jadassante sur le portail Overblog

Commenter cet article