Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marseille Jazz des 5 continents

Marseille Jazz des 5 continents

Cela fait maintenant 15 ans que Marseille possède son propre festival de Jazz. Et cela fait quasiment tout autant de temps que j’y vais au moins un soir à chaque édition. Traditionnellement, j’allais au Festival de Jazz avec mon père. Fan depuis jeunette (eh oui 27 ans maintenant je suis une vieille) j’étais ravie à chaque édition et attendais avec impatience la suivante. Mon père lui, n’aimait du jazz que la joie intense que cela me procurait. C’est ainsi que pendant toutes ces années et malgré sont emploi du temps surchargé ou la fatigue intense, il prenait à chaque fois le temps d’aller à l’époque au Festival de Jazz des Cinq Continents et toujours exclusivement qu’avec moi.

C’est donc avec une belle émotion que j’écris cet article.

Anciennement appelé Festival de Jazz des Cinq Continents, le désormais Marseille Jazz des Cinq Continents fut créé à l’initiative du père d’une de mes amies d’école, Roger Luccionni membre de l’équipe municipale de Jean Claude Gaudin. Malheureusement décédé depuis, c’est sa femme qui a repris en main le festival depuis déjà plusieurs éditions et qui lui a donné en cette 15ème édition un tout nouveau souffle.

Marseille Jazz des 5 continents

Le festival se déroule désormais dans tout Marseille. Dans des cadres magnifiques et prestigieux qui forment le charme de la citée phocéenne. Il s’agit du superbe Théâtre Sylvain situé sur la corniche Kennedy et en plein air. Il s’agit également du magnifique Palais Longchamp où assis sur l’herbe sous les arbres, on peut déguster une coupe de champagne sous une mélodie enivrante, celle de Melody Gardot ou encore Diana Krall que j’ai eu la chance de pouvoir voir dans une édition précédente.

Marseille Jazz des 5 continents

Mais tant d’autres se sont produit tel que rien que pour cette année : Gilberto Gil, Charlie Winston ou encore Lisa Simone (la fille de la célèbre Nina Simone). Mais vous pouviez également assister cette année à une soirée sur les terrasses du Mucem (dont la beauté du cadre n’est plus à démontrer).

Laissez-moi donc vous parler de cette 15ème édition et des 2 soirées que j’ai pu faire.

Par soirée vous assistez à 2 concerts et donc vous voyez 2 artistes différents. Puisque j’ai fait 2 soirées, j’ai donc vu 4 artistes au total, vous me suivez ? 2(soirées) +2(artistes/soirées)=4 artistes..CQFD (ce qu’il fallait démontré)

Marseille Jazz des 5 continents

Lisa Simone:

Comment ne pas parler de la fille d’une des plus célèbres chanteuses de jazz, d’un monstre sacré, j’ai nommé Nina Simone.

C’est à 54 ans qu’elle a choisi de sortir son 1er album. Cette femme magnifique possède une voix envoutante, chaleureuse et puissante qui vous emmènera n’importe où.

Mais parlons surtout du concert qu’elle a donné dans le magnifique théâtre Sylvain à ciel ouvert sur la Corniche. C’est dans un français impeccable qu’elle nous a accueillit. Quelque chose se dégage d’elle, sans nul doute son capital sympathie or du commun. Cette femme d’une beauté incomparable semble simple d’accès. Et elle n’a d’ailleurs pas hésité à descendre de la scène pour se balader dans l’ensemble du théâtre tout en continuant à chanter. De mémoire je n’avais jamais vu ça dans le festival. La positive attitude et le sourire sont peut-être les notions qui définissent le mieux Lisa Simone.

Elle a repris des titres de sa mère et lui a rendu un vibrant hommage. Elle parle de sa mère relativement fréquemment, mais cela me semble normal quand on sait que c’est elle qui lui a transmis le virus de la musique, du chant et du jazz.

Marseille Jazz des 5 continents

Son succès est sans conteste. Le théâtre Sylvain était d’ailleurs plein pour la tête d’affiche de la soirée.

Pour résumé, je me doutais bien que je passerais une soirée sympa, MAIS je ne pensais pas être stoché à ce point. Le cadre était magique et des plus romantiques c’est sur. Les chansons superbes. Parfois un peu triste, mais tellement belle. Et cette voix, ouff un pur choc. Un bonbon qui ne risque pas de nous donner des caries.

Je vous ai mis une petite vidéo d’une reprise d’une chanson de Nina Simone faite par sa fille Lisa Simone. Cette vidéo est faite en studio donc elle était un peu plus sur la retenue que pendant son concert au Festival de Jazz.

Marseille Jazz des 5 continents

Hiromi :

Mais qui est elle ? Qui est cette jeune artiste japonaise ? C’est simple : une virtuose du piano.

Elle ne chante pas et extrêmement timide et essai de se faire plus petite qu’une souris. Seulement une fois assise à son piano. Hop ! changement, transformation radicale et une boule d’énergie occupe toute la place sur la scène.

Elle enchaine les notes à un rythme et une rapidité qui moi ancienne pianiste m’a laissé sans voix. Elle joue sans aucune partition, sans fausse note et le tout est habilement orchestré entre le fantastique Simon Phillips à la batterie, elle et Anthony Jackson à la basse. Pas de fioriture, pas de superflu que de l’essentiel, que du pur. On sent qu’Hiromi est dans son élément, qu’elle s’évade par le piano et nous on s’évade avec elle.

Marseille Jazz des 5 continents

Anne Paceot :

Je n’ai pas comme habitude de faire dans la langue de bois et le politiquement correcte. Mais je n’aime pas non plus dire du mal des gens ou des expériences vécues. Alors forcément là j’ai comme un mini challenge à relever...

Anne Paceot était en première partie de Melody Gardot, et soyons honnête il valait mieux faire la programmation de la soirée dans ce sens-là plutôt que dans l’inverse.

C’est à la batterie que sévit Anne Paceot. Ce qui est quelque chose de super intéressant quand on sait que c’est sur elle que les lumières étaient posées bien qu’elle ne fusse pas la chanteuse.

Je ne pense pas être suffisamment néophyte dans le style musical qu’elle s’est choisi. J’ai eu l’impression d’être transporté dans une 3ème dimension voire même une 5ème ou 8ème dimension. Cette heure de prestation musicale m’a amené à réfléchir quant à la notion même de musique et l’expression « d’ovni musical » m’est apparue. Cependant, il est impossible de nier l’énergie qui se dégager de la part du groupe présent sur scène. C’est indéniable ils jouaient tous avec leurs cœurs. Ils furent d’ailleurs chaleureusement remerciés par un standing ovation. Certains disent qu’Anne Paceot incarne le jazz du futur. Probablement, je ne suis pas madame soleil je ne peux donc pas prédire l’avenir. Mais je lui souhaite cependant tout le meilleur possible.

Marseille Jazz des 5 continents

Melody Gardot:

Diva internationalement connue, cette native de Philadelphie (USA) fut un des points forts de cette 15ème édition. Pour ceux qui ne la connaissent pas, voilà un résumé exhaustif de cette fantastique chanteuse.

Née le 2 février 1985 dans l’état du New Jersey, USA elle est désormais auteur-compositeur et interprète. Son parcours est atypique, car elle a développé des liens étroits avec la musique dans un contexte particulier. En effet c’est à la suite d’un très grave accident de vélo (elle à vélo fut percutée par une jeep qui n’avait pas respecté les feux de signalisation) qui lui demanda plus d’un d’hospitalisation, qu’elle entreprend des séances de thérapie par la musique, la musicothérapie. C’est alors le début d’une longue route étroitement liée entre rétablissement et parcours musical hors norme.

Ce mardi 21 juillet, Melody Gardot est apparu sans canne et en talons. Chose extrêmement rare, on peut alors présupposer qu’elle continue encore à suivre des séances de rééducation, plus de 12 ans après sont accident. Cependant elle portait toujours ses indétrônables lunettes de soleil. Normal quand on sait que son traumatisme crânien lui a laissé comme séquelle une hyper sensibilité à la lumière.

Marseille Jazz des 5 continents

Je me dois d’être parfaitement honnête, en même temps que je vous écris ce fantastique WHAOU article, j’écoute les enregistrements que j’ai faits de ce super concert. Ainsi je suis parfaitement dans l’ambiance (petite astuce de grand reporter hahahaha, je blague).

Ce n’est pas la 1re fois que j’ai eu la chance d’assister à un concert de Melody Gardot. Et il faut dire qu’en plus de chanter divinement, d’être très belle et de parler un français des plus parfait. C’est une véritable bête de scène qui n’a besoin d’aucun artifice. Sa voix et sa bonne humeur un brin loufoque vous feront voyager dans l’univers de la détente absolue. Parlons un peu de la voix de Melody Gardot, pour ceux qui ne la connaisse pas, elle est musclée, chaude et vous procure des frissons de par son intensité tout en restant douce.

La soirée romantique par excellence ? Une bonne bouteille de vin, un coucher de soleil, son amoureux, des sushis et Melody Gardot en fond musical... succès garanti !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

jadassante


Voir le profil de jadassante sur le portail Overblog

Commenter cet article